La Production Fruitière Intégrée ou PFI

La PFI est un concept apparu au cours des années 70, dont l’ampleur est en constante croissance. Les principes et les démarches que cette production sont nombreux et importants.

 

Le concept de PFI

La production Fruitière Intégrée est un concept apparu en 1974, énoncé par l’OILB (Organisation Internationale de Lutte biologique). Cette organisation le définit, en 1997, comme « un système de production économique de fruits de haute qualité donnant la priorité aux méthodes écologiquement plus sûres, minimisant les effets secondaires et l’utilisation de produits agrochimiques, afin d’améliorer la protection de l’environnement et la santé humaine». La PFI s’articule autour de 3 piliers principaux : qualité sanitaire du produit, rentabilité économique, et problématique écologique. Pour cela, elle met en place diverses directives, d’ordre écologique (limitation des intrants, maintien de faune et flore équilibrées, etc.), législatif (mise en place de règles etc.), ou logistique (développement de la traçabilité etc.). Le contrôle tout le long de la chaîne et la traçabilité des produits apparaissent comme des enjeux des plus importants dans la PFI. L'idée est de réduire au maximum les intrants en accord avec les besoins réels mesurés dans la terre et sur la végétation. Les intrants choisis sont autant que possibles les produits les moins nocifs et les plus naturels, pour garantir des fruits et un environnement sains et préservés.

La charte PFI

Le concept de PFI est devenu une charte en 1997 grâce à l’initiative des producteurs des filières pomme et poire. Elle a pour but d’étendre cette démarche PFI à l’ensemble des fruits produits sur le sol français. Elle permet aux producteurs y adhérant de participer et de bénéficier de l’évolution technique de la filière, constituée entre autre de l’INRA et des centres expérimentaux régionaux. Aujourd’hui, 1 000 000 de tonnes sont produites chaque année suivant cette charte, et 90% de la production y adhère.

En application

Notre verger est entouré de haies brise-vent qui ont pour rôles de préserver nos fruits des traitements sur les cultures voisines, et d'abriter une faune spécifique très développée agissant sur les nuisibles du verger. Ainsi un équilibre biologique est retrouvé entre les parasites et leurs prédateurs et une vraie biodiversité se développe sur nos parcelles. On peut par exemple apercevoir de nombreux animaux comme diverses espèces d'oiseaux, des biches, sangliers, renards, écureuils... De plus les haies retiennent le ruisselèment des produits phytosanitaires et réduisent la chute des fruits en blocant le vent à l'entrée des parcelles. Ces belles haies sont donc très utiles !

 

 

 

 

Nous surveillons de très près les besoins du verger, c'est à dire que l'on effectue des tests, prélèvements, et piégeages pour calculer les doses et nombres de traitements nécessaires contre une maladie ou un parasite. Il en va de même pour les apports en engrais que l'on effectue : quand il n'y en a pas besoin, on n'en met tout simplement pas...

Nous utilisons également certains produits naturels plutôt que de synthèse et des techniques alternatives comme les phéromones de confusion sexuelle appliquées en diffuseurs accrochés dans les arbres (on ne traite plus du tout contre les carpocapses et les tordeuses orientales depuis l'utilisation de cette technique).

Nous avons également une fréquence de désherbages 2 fois moins importante que dans un verger conventionnel.

Quand nous renouvellons une parcelle, nous prenons soin de choisir des variétés les plus résistantes possibles aux maladies communes et adaptées à notre région. Un grand nombre de traitements sont ainsi évités.

 

Au total, l'application de la Production Fruitière Intégrée nous conduit à faire entre 15 et 20 traitements faiblement dosés par an, contre 30 à 35 traitements en dose pleine en culture conventionnelle.

Un autre aspect important en PFI est la règlementation.

Tous les produits appliqués dans notre verger sont stockés dans un local phytosanitaire aux normes vérouillé.

De plus tous les fruits produits dans notre verger sont traçables à tout moment (variété, parcelle, exploitation). Et nous tenons un cahier cultural répertoriant, quantifiant et datant toutes nos interventions (irrigation, traitement, taille, éclaircissage, récolte, rendement, désherbage...).

 

 

 

Pour vous garantir encore des fruits encore plus sains et goûteux, nous ne les traitons pas pour la conservation, ni avant ni après la récolte, et nous les conservons si besoin en chambre froide classique (par opposition aux chambres à atmosphère contrôlée qui donnent un goût particulier aux fruits).

En conclusion, on peut aujourd'hui affirmer que nos fruits font partie des plus sains que vous pourrez trouver sur le marché, tant par la méthode PFI qui combine des principes du BIO à une agriculture raisonnée, que par notre désir d'aller encore plus loin pour vous garantir des fruits frais, sains, au goût incomparable et produits localement dans le respect de la nature.